Un élevage en classe

Aujourd’hui, 15 septembre, en sciences, notre maître nous a présenté nos nouveaux copains : ce sont des vers de farine et nous allons devoir les observer et nous en occuper durant ces prochaines semaines !

Première étape : questionnement

Nous nous posons des questions sur ces insectes :

  • Qu’est-ce que c’est ?
  • Qu’est-ce que ça mange ?
  • Ont-ils des pattes ?
  • De quoi sont-ils nés ?
  • Combien de temps vivent-ils ?
  • Qu’est-ce que ça va devenir ?
  • etc.

Deuxième étape : préparation de l’élevage

Pour mettre en place notre élevage, il faudrait l’aménager…

  • Qui fait quoi ?
  • Qui prend quoi ?

Nous établissons une liste : matériel pour l’élevage, matériel d’observation, conditions d’élevage, nourriture…

Comme nous ne savons pas trop ce que ces bêtes mangent, chacun amène un peu de nourriture : eau, pomme, banane, salade, carotte, pomme de terre, pain sec, graines, farine, sagex, …

Troisième étape : observation

17 septembre : le travail d’observation peut commencer : que voit-on ? Est-ce que tout est pareil ? Y a-t-il plusieurs stades visibles dans l’élevage ?

Nous réalisons alors un dessin d’observation du premier stade, la larve, et prenons quelques photos. Il faudra tenir un calendrier des observations et changements importants remarqués.

24 septembre : une semaine a passé. Les vers ont mué. Il y a des peaux vides : des mues. On voit des vers blancs, des bruns et même des noirs. On a aussi trouvé un insecte ! Qu’est-ce que c’est ? Un scarabée?

29 septembre : Les vers se plaisent dans nos bacs ! Ils sont bien nourris. On a observé une nouvelle transformation. Ça ne bouge pas beaucoup, ça n’a plus de pattes, on ne voit plus la tête et les antennes. C’est plus large et moins long. C’est une nymphe.

6 octobre : Une nouvelle découverte : un insecte ! De couleur claire, il ressemble à un scarabée. C’est le stade adulte (ou imago).

Quatrième étape : documentation

13 octobre : Nous nous documentons sur ce nouvel insecte. C’est un ténébrion meunier appelé aussi ver de farine. Dans la nature, le ténébrion fréquente plutôt les endroits sombres et humides. On trouve sa larve, le « ver » de farine, dans les stocks de céréales ou de farine mal entretenus.

Nous le dessinons et notons les différente parties de son corps.

20 octobre : Le maître nous a préparé une révision pour évaluer ce que nous avons observé et retenu…

Cinquième étape : relâches…

Enfin, en cette veille de vacances, nous relâchons tout ce petit monde vivant dans la nature.

Un élevage en classe